Étude urbaine sur le renouvellement urbain de Joigny et du Jovinien

  • Équipe: Urbitat+, urbanisme, architecture, mandataire – Habitat, Territoire & Recherche, habitat – Le Frène, sociologue – Oziol de Micheli, architecte du patrimoine – Sigma, bureau d’études techniques – Objectif Ville, consultant commerce
  • Maître d’ouvrage: VILLE DE JOIGNY / COMMUNAUTE DE COMMUNES DU JOVINIEN
  • Date : 2016 – 2017

 

Mission

La ville de Joigny et la Communauté de Communes du Jovinien ont décidé d’engager une action concertée en vue de l’amélioration de l’habitat dans le territoire, en croisant différents enjeux spécifiques :

– le renouvellement urbain du quartier de la Madeleine, quartier d’habitat social inscrit dans le NPNRU,

– la revalorisation des logements du centre ancien, très dégradé mais préservé grâce à un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur,

– la dynamisation des commerces du centre ancien,

– l’amélioration de l’offre résidentielle dans les villages autour de Joigny.

 

L’étude a permis de définir une stratégie et de définir les outils d’actions pour répondre à ces enjeux, en s’appuyant notamment sur les dispositifs de l’ANAH et les financements de l’ANRU.

 

Pour le centre-ville, outre la mise en place d’une OPAH, l’étude a permis d’identifier des îlots qui, par leur transformation, pourront contribuer à changer l’image de l’habitat au centre-ville et permettre la réalisation d’opération de rénovations exemplaire, en reconstruisant notamment une partie de l’offre démolie dans le quartier de la Madeleine. Dans ce dernier, la stratégie a identifié le centre commercial et ses espaces publics attenants comme le vecteur majeur de revalorisation du quartier. Dans les villages, le PIG (Projet d’Intérêt Général), outil de l’ANAH, va permettre de cibler des aides sur certains enjeux spécifiques comme le vieillissement et la précarité thermique.

 

La démarche à l’échelle du centre-ville

Le centre-ville de Joigny offre une très grande diversité de situations résidentielles, plus ou moins valorisantes. La revalorisation du centre ancien nécessite de concentrer l’action sur les secteurs qui offrent le plus de potentiels pour jouer un effet de levier pour le reste du centre-ville. Les interventions peuvent par conséquent être ciblées sur certains îlots, qui bénéficient de situations particulièrement intéressantes, comme :

– Les îlots bénéficiant de la proximité de l’Yonne

– Les îlots bordant les boulevards entourant le centre ancien

– Les îlots jouxtant les places et placettes ponctuant le centre ancien

– Les îlots offrant un potentiel de restructuration permettant de créer de nouveaux logements et des espaces résidentiels en cœur d’îlot

Trois îlots ont été identifiés pour illustrer le potentiel de mutation de ces situations urbaines.

 

Habiter au bord de l’Yonne

Le développement de la ville de Joigny a toujours été étroitement lié à l’Yonne et à son franchissement. Après avoir été durant des siècles fermée par ses remparts, le long de la rivière, la ville s’est progressivement ouverte, grâce à l’aménagement de quais, au XVIIIe siècle. Ces quais ont permis le développement d’une nouvelle rangée d’immeubles (différents, par leur taille de ceux du centre médiéval), bénéficiant d’une façade principale orientée au sud, sur l’Yonne.

L’îlot étudié offre une façade sur l’Yonne et une façade arrière sur la rue Basse Pêcherie.

Entre les deux rangées d’immeubles, séparés par un dénivelé d’un étage, le cœur d’îlot s’est progressivement rempli de nombreuses constructions annexes, qui ont notamment nui aux qualités résidentielles des logements adressés sur la rue de la Basse-Pêcherie. La démolition de ces constructions permet d’aérer le cœur d’îlot et d’offrir un meilleur ensoleillement aux immeubles de la rue Basse- Pêcherie.

Type de projet
Revitalisation des centre-villes et centre-bourgs