Maitrise d’œuvre urbaine pour l’aménagement du site Berger-Levrault à Nancy

  • Équipe: Urbitat+, urbanisme, mandataire, Complémenterre, paysage, espaces pulics – Berest, bureau d’études vrd – Les Economistes, économie du bâtiment – Energico, bureau d’études thermiques
  • Maître d’ouvrage: Solorem / Ville de Nancy
  • Date: étude achevée (2005 – 2006, suivi des projets 2010-2014), Projets livrés fin 2014

 

 

La Ville de Nancy a confié à Cité Services l’organisation fin 2002 d’un « Community Planning », réflexion concertée sur le devenir du site industriel Berger-Levrault situé à l’articulation de la Ville Vieille et du Faubourg des Trois Maisons. Le site urbain est sensible ; une façade industrielle mérite d’être conservée. Guy Clapot a participé à l’équipe Cité Service, John Thompson & Partners (auteur de la méthode) et Complémenterre. Cette réflexion a permis aux acteurs de la société civile de mesurer les enjeux et les difficultés de l’opération, tout en exprimant leur point de vue sur le site et le programme d’aménagement. Divers scénarios ont été explorés. Guy Clapot a réalisé début 2003 les fiches d’aide à la décision en vue du passage à l’opérationnel.

 

Solorem, aménageur retenu par la Ville de Nancy, a confié en juin 2004 à Guy Clapot (devenu en 2005 sarl Quartiers puis Urbitat+) la mission d’urbaniste du réaménagement du site Berger-Levrault : projet d’aménagement, découpage opérationnel, objectifs de qualité environnementale, cahiers des charges, suivi et coordination architecturale.

 

Les anciens bureaux de l’entreprise sont réhabilités en locaux syndicaux et de formation (Cfdt). Sur le reste du site, le projet maintient la belle façade industrielle et s’articule en trois opérations de construction totalisant plus de 1000 m² de locaux professionnels et 150 logements qui déclinent des statuts et des typologies variés : locatifs aidés, accession sociale, locatif libre, accession, accession haut de gamme, logement collectif et maisons de ville superposées. Chacun des trois côtés de l’îlot appartient à une logique urbaine différente : bâti intimiste haut de gamme rue des Glacis, faubourg rue Jean Lamour, plots résidentiels sur la percée Charles V. Chaque opération en tire parti pour affirmer une adresse et un traitement architectural adapté. Chaque opération combine collectifs et maisons de ville autour du cœur d’îlot. Le stationnement est souterrain, avec une offre excédentaire pour répondre aux besoins du voisinage. Les raccords entre les opérations et avec leur contexte préservent des échappées visuelles vers le cœur d’îlot.

 

Etude et validation du projet urbain juillet à octobre 2004. Table ronde opérateurs. Exposition publique avril 2005. Consultation opérateurs + architectes mai à décembre 2005. Mises au point des projets en 2006. Dépôt des permis d’aménager et permis de construire décembre 2006. Délivrance permis et diagnostic archéo été 2007. Démolitions et terrassements généraux EPFL printemps 2008. DCE des opérations juin 2008. Début des travaux 2010 de viabilisation et premiers permis, derniers bâtiments livrés en 2014.

Type de projet
Renouvellement urbain d'emprises industrielles